Architecture du linking interne

On commence donc cette semaine dédiée au netlinking sur le Google Webmaster Central Blog, avec un premier article dédié à la structure de votre site en terme de linking interne, qui a pour but de faciliter non seulement la navigation aux internautes, mais également aux moteurs de recherche, afin de leur faciliter l'indexation de toutes vos pages.

L'article revient en résumé sur quatre points clés qu'il est important de respecter en terme de linking interne:

1) Faites en sorte que les pages les plus importantes de votre site soient les plus proches de votre page d'accueil. En gros, les pages qui sont amenées à se positionner sur les mots-clés les plus concurrentiels sur les moteurs de recherche et annuaire de référencement, et qui font partie des pages emblématiques de votre site doivent être rapidement accessibles depuis la home (en général un seul clic). Donc n'hésitez pas à les mettre en avant via un menu de navigation clair, avec des liens lisibles par les moteurs (c'est-à-dire en a href), et utilisez si nécessaire un Sitemap. Mon analyse: rien de nouveau sur ce point que l'on ne sache déjà.

2) Utilisez des ancres de liens descriptives et pertinentes: évitez en effet les liens du style "Lire la suite" ou "Cliquez ici", qui sont peu pertinents, et préférez les liens sémantiquement riches du style "Visitez notre section référencement , et découvrez toutes les techniques de netlinking ". C'est en effet plus clair pour le lecteur, mais aussi pour le robot du moteur de recherche, qui peut associer unmot pertinent à la page de destination. Mon analyse: recommandation standard, mais qui est encore souvent négligée, donc à retenir sérieusement.

3) Vérifiez bien que le Googlebot (cf robot de Google) trouve vos liens internes: pour cela, créez un compte WebmasterTool de Google , et rendez-vous dans la partie où Google vous indique tous les liens internes de votre site. Cela vous permettra de vérifier s'il voit bien les choses qu'il doit voir ou s'il faut encore le prendre par la main pour lui montrer les bonnes pages. Mon analyse: utile mais pas fondamental.

4) N'hésitez pas à poser des questios sur Google Groups: quelques questions sont citées en exemple (sur les liens nofollow par exemple), et cela peut s'avérer utile si vous vous posez une question précise (en aglais of course), et que vous souhaitez avoir la version de Google et les critères de choix. On en apprend en effet souvent bien autant que sur les forums.... Mon analyse: forcément, si vous parlez anglais, vous en apprendrez plus que votre voisin monoglot, la vie est injuste, mais ca vaut le coup de s'y intéresser et d'aller trifouiller dans les Questions/Réponses pour voir si certaines informations ne sont pas en réalité des petites pépites à côté desquelles beaucoup de monde est passé

Voilà donc pour ce premier article somme toute assez décevant, puisqu'on y apprend finalement pas grand chose, comme souvent sur ce genre de billets. Je ne vous conseille pas particulièrement d'aller le lire si vous êtes un tant soit peu un averti en référencement, et je pense qu'il vaut mieux attendre les prochains billets qui auront peut-être davantage de contenu intéressant...